Actualités > Actualités France > Au Centre Equestre de la Côte de Jade, les enfants du Pays-de-Retz aident les enfants des rues de Bombay.

 
 

Au Centre Equestre de la Côte de Jade, les enfants du Pays-de-Retz aident les enfants des rues de Bombay.

 

 

Nouveau complexe sportif à Nashik

Nouveau complexe sportif à Nashik

 Un complexe sportif si aimablement financé par la Fondation Robert Abdesellam devrait voir le jour cette année. Le projet consiste à aménager puis équiper,...

 
Parshu

Parshu

Isabelle et Guy Lecoq, nos responsables sur la région PACA ont eu la grande joie d’accueillir Parshu, ancien enfant des foyers de Snehasadan (arrivé à 9 ans...

 
Teresa (témoignage d’une ancienne des foyers de Snehasadan)

Teresa (témoignage d’une ancienne des foyers de Snehasadan)

Aujourd’hui à 40 ans, Teresa est une maman épanouie et dynamique. Devenue professeur d’anglais, elle travaille avec passion au sein d’un établissement...

 
KUMBAYA GOSPEL CHOIR chante pour les enfants des rues en Inde

KUMBAYA GOSPEL CHOIR chante pour les enfants des rues en Inde

            Notre délégué de région et ami de longue date, Mr Jean SAVAJOL, organise en lien avec Kumbaya Gospel Choir             une...

 
MONTS ET MERVEILLES MONTPELLIER

MONTS ET MERVEILLES MONTPELLIER

 

 
 

Dimanche 8 septembre de 14h à 19h.

À l’occasion de la porte ouverte de rentrée, petits et grands peuvent découvrir les installations du Centre Équestre, et lors des baptêmes, la sensation de monter à poney et à cheval.

Sur réservation, de vrais cours d’initiation seront proposés. Les moins téméraires pourront profiter de promenades en calèche.

La participation sera libre et facultative, totalement au profit de l’Association Française pour l’Enfance Abandonnée (AFEA), qui oeuvre pour soulager la détresse des enfants des rues de Bombay. Sans relâche depuis 45 ans, cette association créée par une jeune nantaise, a arraché à la rue plus de 10 000 enfants orphelins ou abandonnés, leur redonnant une raison de vivre, leur permettant, sans distinction de castes ni de religion, de se bâtir un avenir en retrouvant leur dignité.

Pour 300 euros par an, il est possible de loger, nourrir, vêtir, éduquer, et surtout donner une vie de famille à un enfant de la rue, condamné sinon à la prostitution et au tri des immondices…

Comments are closed

Sorry, but you cannot leave a comment for this post.